Chirurgie plastique ou chirurgie esthétique

Parce que le nom comporte le mot «plastique», cela ne veut pas dire que les patients qui ont recours à ce type de chirurgie qu’ils se retrouvent avec un « faux » visage. Le nom ne fait pas écho à l’élément synthétique, mais vient du grec plastikos qui signifie forme ou moule.

La chirurgie plastique est un type particulier de chirurgie qui peut impliquer à la fois l’amélioration de l’aspect esthétique d’une personne mais aussi l’amélioration de ses capacités fonctionnelles (telles que la respiration nasale, par exemple). Les chirurgiens plasticiens s’efforcent d’améliorer l’apparence des patients à travers des procédures à la fois de reconstruction et d’esthétique.

Les procédures reconstructives pour corriger les défauts du visage ou du corps.
chirurgie esthetique plastiqueCela entend les malformations de naissance comme le bec de lièvre, malformations d’oreille, ou encore des traumatismes comme les morsures de chien, les brûlures, les conséquences dues aux traitements contre les maladies telles que la reconstruction des seins d’une femme après une chirurgie du cancer du sein.

Les interventions esthétiques visent à modifier une partie du corps d’un patient qui ne le satisfait pas. Les procédures esthétiques les plus courantes sont l’augmentations mammaire  pour l’augmentation de la taille du sein chez la femme, les réductions mammaires pour réduire la taille du volume des seins, remodelage du nez (aussi communément appelé rhinoplastie), ou encore la liposuccion qui consiste à enlever les poches de graisse dans des zones spécifiques du corps. Certaines procédures cosmétiques sont aussi des procédures esthétiques, non chirurgicales même si elles n’impliquent aucune incisions ou sutures. Par exemple, l’utilisation du laser pour éliminer les poils indésirables et lisser la peau pour améliorer l’aspect d’une cicatrice sont deux traitements de chirurgie plastique.

Pourquoi les adolescents s’intéressent à la chirurgie plastique?

L’American Society of Plastic Surgeons (ASPS) fait état d’une différence dans les motivations des adolescents et celles des adultes quant à la chirurgie plastique et adultes: les adolescents voient la chirurgie plastique comme un moyen de ressembler à une célébrité ou d’être accepté par ses amis. Cependant, les adultes voient souvent la chirurgie plastique comme un moyen de se démarquer de la foule.
Le nombre d’adolescents qui ont recours à la chirurgie plastique est à la hausse. Selon l’ASPS, plus de 331.000 personnes âgées de moins de 18 ans ont subi au moins une intervention de chirurgie plastique en 2005, contre environ 304.000 en 2000.

Certaines personnes se tournent vers la chirurgie esthétique pour corriger un défaut physique ou à modifier une partie du corps qui les gêne. Par exemple, les enfants atteints d’une affection appelée gynécomastie (tissu mammaire en excès) qui ne disparaît pas une perte de poids, peuvent opter pour une chirurgie de réduction mammaire. Une fille ou un garçon avec une tache de naissance peut se tourner vers un traitement au laser pour en réduire la visibilité.

D’autres personnes ont recours à la chirurgie pour obtenir un résultat plus esthétique car leur reflet ne les satisfait pas. Les adolescents ont recours aux procédures cosmétiques, tels que l’otoplastie » (une intervention chirurgicale pour corriger les oreilles décollées) ou la dermabrasion (une procédure qui peut aider à lisser ou camoufler des cicatrices d’acné sévères). Ils se sentent en général plus à l’aise avec leur apparence après la procédure.

Les procédures les plus souvent demandés par les adolescents sont la rhinoplastie, l’otoplastie (chirurgie de l’oreille), le traitement des cicatrices d’acné, et la réduction mammaire (mammoplastie).

Est-ce que la chirurgie plastique est le bon choix?

La chirurgie réparatrice permet de réparer et corriger des défauts ou des problèmes physiques importants. Mais qu’en est-il lorsque l’on a recourt à la chirurgie esthétique pour changer son apparence? Est-ce une bonne idée pour les adolescents?
Comme pour tout, il y a de bonnes et de mauvaises raisons pour nécessiter une intervention chirurgicale. La chirurgie esthétique est peu susceptible de changer la vie d’un patient. La plupart des chirurgiens plastiques spécialistes passent beaucoup de temps à parler avec les patients qui veulent avoir recours à la chirurgie plastique pour décider ensemble s’ils sont de bons candidats pour la chirurgie. Les médecins veulent s’assurer que les adolescents sont émotionnellement assez matures pour accepter une opération lourde sur leurs corps et qu’ils agissent pour de bonnes raisons.

De nombreuses interventions de chirurgie plastique sont bien «chirurgicales». Elles impliquent une anesthésie, la cicatrisation des plaies, et d’autres risques graves. Les médecins qui effectuent ces procédures veulent savoir que leurs patients sont en mesure de comprendre et de gérer le stress de la chirurgie.
Certains médecins ne réalisent aucune opération (comme la rhinoplastie) sur un adolescent avant d’être sûrs que la personne est suffisamment mature et a achevé sa croissance. Pour la rhinoplastie, il faut attendre environ 15 ou 16 ans pour les filles et environ un an de plus pour les garçons.
Les filles qui veulent agrandir leurs seins pour des raisons esthétiques en général doivent avoir au moins 18 ans, parce que les implants salins ne sont approuvés que pour les femmes âgées de 18 ans et plus. Dans certains cas, cependant, lorsqu’il  y a une différence de taille très importante entre les seins ou lorsque la poitrine ne s’est pas du tout développée, un chirurgien plastique peut décider de procéder à l’opération malgré le jeune âge de la patiente.
Points à considérer
Voici quelques points à considérer si vous envisagez d’avoir recours à la chirurgie plastique:

Presque tous les adolescents (et de nombreux adultes) sont conscients de leur corps. Presque tous veulent changer une ou plusieurs parties de leurs corps.  Cette conscience de son corps disparait souvent avec le temps. Demandez-vous si vous envisagez la chirurgie plastique parce que vous le voulez pour vous-même ou pour plaire aux autres.

Le corps d’un adolescent continue de changer au fil des années. Les parties du corps qui semblent apparaître trop grandes ou trop petites peuvent maintenant devenir plus proportionnées au fil du temps. Parfois, par exemple, ce qui ressemble à un nez trop grand à l’adolescence, parait en adéquation par rapport aux proportions du reste du visage une fois que la personne atteint l’âge adulte.
Maintenir son corps en forme grâce à l’activité sportive et une alimentation équilibrée peut largement améliorer le regard que l’on porte sur son corps sans avoir recours à la chirurgie plastique. Ce n’est jamais une bonne idée de choisir la chirurgie plastique comme une première option pour une perte de poids qui peut être corrigée dans un cadre non-chirurgical. Le bypass gastrique ou la liposuccion peut sembler comme des solutions rapides et faciles par rapport à un régime alimentaire. Ces deux étapes, toutefois, comportent des risques contrairement au régime équilibré, et les médecins ne devraient conseiller ces cas extrêmes que lorsque toutes les autres options ont échoué.

Les états émotionnels de certaines personnes ont un très grand impact sur la façon dont ils se voient. Les personnes déprimées, très critiques, ou qui ont une vision déformée de la façon dont ils apparaissent, pensent parfois que changer leurs aspects et donc le regard qu’ils ont d’eux-mêmes va résoudre leurs problèmes. Cela n’est malheureusement jamais vrai.  Résoudre les problèmes émotionnels avec l’aide d’un thérapeute qualifié est une meilleure solution. En fait, de nombreux médecins ne pourront pas réaliser de chirurgie plastique sur des adolescents déprimés ou qui ont des problèmes de santé mentale tant que ces problèmes ne sont pas traités en premier.

Que veut dire chirurgie plastique finalement?

Si vous envisagez une chirurgie plastique, parlez-en à vos parents. Si vous êtes déterminé et vos parents sont d’accord, la prochaine étape est de rencontrer un chirurgien plasticien pour vous aider et vous informer sur toutes les étapes pendant et après la procédure – et toutes les complications possibles ou les aspects négatifs de l’intervention. Selon la procédure, vous pouvez ressentir une certaine douleur pendant la phase de récupération, et des gonflements ou des ecchymoses temporaires peuvent être désagréable pendant un moment.

Les procédures et les délais de guérison varient en fonction du type de chirurgie. Il faut choisir un médecin spécialisé dans la chirurgie plastique et maxillo-faciale(uniquement pour les opérations pour le visage).

Le coût est susceptible d’être un facteur d’évaluation.
Les interventions non urgentes de la chirurgie plastique (à des fins esthétiques) peuvent être coûteuses. Bien que le système national de santé couvre de nombreuses opérations de chirurgie reconstructive, le coût de la chirurgie esthétique s’applique très souvent sur les finances propres du patient. Par exemple, la chirurgie plastique d’augmentation mammaire est considérée comme une procédure purement cosmétique et est rarement couverte par la sécurité sociale. Mais la réduction du sein (mammoplastie de réduction) peut être couverte en raison de l’inconfort physique ou même la douleur que peuvent causer de gros seins pour beaucoup de filles.

il ne faut pas foncer tête baissée sur la chirurgie plastique. Si vous envisagez de faire une chirurgie plastique, informez-vous autant que possible sur la procédure spécifique et parlez-en avec les médecins et les membres de votre famille. Une fois que vous avez évalué judicieusement les risques, vous pouvez décider si la chirurgie est bonne pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>