3 façons d’aborder la chirurgie esthétique.

Bien que critiquée la chirurgie esthétique est de plus en plus consommée et l’on découvre, au fur et à mesure, différente manière de l’interpréter.

Une enquête Opinon Way de 2013 révélait déjà que les mentalités, au sujet de cette pratique, avaient nettement changés, notamment chez les hommes, puisque 27% d’entre eux affirmaient pouvoir recourir à la chirurgie esthétique.

Longtemps montrée du doigt comme une pratique de bourgeoises en quête de jeunesse, ou encore destinée à quelques bimbos décérébrées, dont les centres d’intérêt se limitaient à leur plastique, on remarque aujourd’hui que l’ensemble de l’opinion publique tend à modifier sa perception sur le sujet.

D’une manière plutôt simpliste, on pourrait voir la chirurgie esthétique n’être rien d’autre qu’un outil visant à flatter son égo, être plus beau que les autres pour s’affirmer en société. C’est justement cette définition que l’on voit disparaître peu à peu pour laisser place à une autre approche, plus médicale, voir psychologique.

Dans un second temps, mais de manière beaucoup plus isolée, on considèrera la chirurgie esthétique comme un moyen de s’élever socialement. Il paraît évident que face à deux CV équivalents, un patron choisira aisément celui de la personne présentant le plus généreux des décolletés…

Enfin, et de manière plus sérieuse, la chirurgie esthétique se propose être une alternative efficace dans le traitement du mal-être d’une personne. En effet, certains patients atteints de troubles psychologiques, en particulier liés à la perception de soi, échouent dans leur thérapie, et voit par l’intermédiaire de la chirurgie esthétique un moyen de s’échapper du corps qu’ils ont toujours refusé d’accepter. Même si cela reste une solution de dernier recours, la majeur partie des spécialistes s’accordent à dire que dans ce cas, la chirurgie permet à certains d’éviter de sombrer, et qu’il vaut mieux, pour eux, ce type de médecine plutôt qu’une alternative médicamenteuse pouvant avoir, dans certain cas, des effets irréversibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>