Contactez-nous
THE Esthétique
Résidence Coupole1
Rue du Lac de Côme
Les Berges du Lac 1053 – Tunis
Tél. : 00216 26 551 551
Fax : 00 216 71 86 21 63
E- mail :contact@theesthetique.com

Chirurgie d'augmentation mammaire

On entend par Augmentation mammaire, l’acte chirurgical consistant à corriger une hypoplasie ou hypotrophie (seins trop petits par rapport à la morphologie de la patiente) afin de redonner du volume au sein. Les causes de cette hypotrophie sont multiples, elles peuvent être congénitales, dues à l’allaitement, à des perturbations hormonales, à une ptose (âge, amaigrissement…) … L’augmentation mammaire se pratique de différentes manières, même si la plus répandue demeure la pose d’implants. Il existe différents types d’implants. Dans tous les cas, ils se composent de deux parties, une enveloppe et un produit de remplissage. L’enveloppe est composée d’un élastomère en silicone et peut-être remplie soit d’un gel de silicone, soit de sérum physiologique soit d’hydrogel (matière la plus apte à se résorber en cas de rupture de l’enveloppe).

Techniques :

Le chirurgien dispose du choix des substances de remplissage mais aussi de la possibilité de créer la prothèse selon ses volontés. En effet, la plupart des praticiens choisissent d’effectuer l’augmentation mammaire à l’aide de prothèses pré-remplies (gel de silicone ou sérum physiologique), mais ils peuvent aussi choisir de la remplir eux-mêmes à l’aide de sérum physiologique, ce qui leur permet d’adapter la prothèse parfaitement au cas de la patiente. Cette seconde technique, plus contraignante, est privilégiée pour les cas de patientes présentant une asymétrie marquée des 2 seins.
Une dernière substance de remplissage a vu le jour en 2005, c’est l’hydrogel. Cette matière essentiellement composée d’eau présente l’avantage d’être encore mieux tolérée en cas de rupture de l’implant.

Insertion de l’implant : Selon la correction à apporter, le chirurgien dispose de trois voix d’accès pour insérer l’implant dans le sein.

  • Aréolaire
  • Sous-mammaire
  • Sous l’aisselle.

La consultation préopératoire permettra au chirurgien de choisir la forme et le type de l’implant, mais aussi l’incision par laquelle il devra l’insérer. L’intérêt de cette consultation est d’expliquer à la patiente le déroulement d’une telle chirurgie, collecter les informations relatives aux souhaits de la patiente. Grâce à cet échange il déterminera la cicatrice, le type et la forme de l’implant, la position (pré musculaire ou retro musculaire)